Peau à peau : quels sont les bienfaits ?

Temps de lecture : 7 minutes
La tradition veut que bébé soit enveloppé dans une couverture bien chaude au moment de sa naissance. Mais, il est de plus en plus courant que le nourrisson soit déposé délicatement sur le ventre de la maman. Ce contact de la peau contre peau est une pratique qui est beaucoup recommandée par de nombreux spécialistes. Effectivement, le peau à peau à de nombreux bienfaits. Mais quels sont ces avantages ? Comment bien le réaliser ? Et pendant combien de temps ? Notre équipe répond à vos questions.

 

Qu’est-ce que le peau à peau ?

 

Même si la pratique du peau à peau se devine facilement grâce à son nom, on est en droit de se demander en quoi cela consiste réellement ? Le principe du peau à peau est de déposer le bébé nu (ou seulement avec une couche) directement sur la mère, poitrine contre poitrine. Si la maman n’est pas en état de pratiquer le peau à peau, papa peut la remplacer.

Lorsque bébé est contre la peau d’un de ses parents, il ressent leurs chaleurs, leurs odeurs et la douceur de leurs peaux. Ces sensations déclenchent chez lui des comportements innés. Cela peut faciliter la prise au sein et le rassurer.

Le peau à peau à également d’autres bienfaits pour bébé et pour les parents. Ceux-ci sont précisés plus bas.

 

Comment pratiquer le peau à peau ?

 

Le principe du peau à peau est simple : on installe soigneusement bébé contre le cœur ou le ventre de la mère ou du père. On couvre alors bébé d’une couverture ou bien d’un bandeau spécialement conçu à cet effet.

Il faut toutefois respecter quelques règles pour mener cette expérience en toute sécurité :

  • – Le nouveau-né doit toujours avoir son visage visible pour éviter tous risque d’étouffement.
  • – Sa bouche et son nez doivent être bien dégagés.
  • – Son cou ne doit pas être penché vers l’avant ou vers l’arrière et son menton légèrement relevé.
  • – Sa tête est tournée sur le côté.
  • – Ses épaules et sa poitrine doivent être face au parent.
  • – Et ses jambes doivent être pliées.

 

Combien de temps doit durer la pratique du peau à peau ?

 

Lors de la naissance de bébé, si l’on désire pratiquer le peau à peau, il est important de prendre le temps nécessaire. L’INPE (Institut National du Portage de l’Enfant) préconise 2 heures lors de l’arrivée de bébé. Ce processus naturel peut toutefois être stoppé pour laisser place à des interventions urgentes (chirurgie pour réparer le périnée, inconscience, soins médiaux vitaux pour bébé, etc.). Cela peut également être dû au fait que les réflexes innés du nouveau-né sont amoindris à cause des anesthésiants donnés durant l’accouchement. Dans ce cas, papa peut prendre le relais.

Après cette naissance, la pratique est conseillée le plus longtemps possibles pendant les premières 24 heures. Ensuite, jusqu’au septième jour de vie de bébé, plusieurs heures par jour sont essentielles. Enfin, les séances de peau à peau doivent durer au minimum le temps d’un cycle de sommeil complet : entre une à deux heures jusqu’à-ce que le nouveau-né soit âgé de 6 semaines.

 

Quelles sont les bienfaits du peau à peau ?

 

1. Bébé s’adapte mieux à sa nouvelle vie ex utero

L’accouchement est une épreuve fastidieuse pour la maman mais c’est aussi un moment traumatisant pour bébé. Il sort de sa zone de confort et perd tous ses repères. Il découvre la gravité, la lumière, le froid, etc. Le peau à peau avec maman est donc le meilleur moyen de l’accueillir et de l’apaiser. Il est ainsi calé au chaud, tout contre sa mère. C’est aussi un réel besoin physiologique pour lui. Grâce à ce premier contact, bébé s’adaptera mieux à sa nouvelle vie ex utero.

 

2. La température corporelle de bébé est régulée

 

Il faut savoir qu’un nouveau-né est davantage prédisposé à perdre rapidement sa chaleur corporelle. En effet, son équilibre thermique est plus facilement affecté par l’humidité, les courants d’air, le contact direct avec des surfaces froides ou encore la température ambiante. Grâce au peau à peau, un bébé est plus au chaud que s’il est déposé tout habillé dans les bras d’un de ses parents.

Des études ont révélé que la température de la poitrine augmente de 0,5°C en 2 minutes lors du peau à peau. Cette chaleur demeure jusqu’à 10 minutes après que cette pratique soit terminée. Bébé reçoit donc cette source de chaleur supplémentaire, ce qui le réchauffe et le réconforte.

 

3. Le peau à peau facilite l’allaitement

Un des autres bienfaits du peau à peau, c’est que bébé est plus disposé à téter de la bonne façon. Effectivement, comme cette pratique lui est inculquée dès la naissance, les bons gestes sont appris plus rapidement. De plus, lorsque bébé est en contact direct avec la peau de sa mère, il a cette réaction innée d’aller prendre le sein. Il cherche à se nourrir du lait maternel.

La production d’ocytocine qui se fait lors du peau à peau, stimule aussi le réflexe d’éjection du lait de la maman. Il n’est d’ailleurs par rare de voir du lait couler des seins durant ces moments privilégiés.

 

4. Bébé développe ses sens

Ce contact avec la peau permet au nouveau-né de découvrir de nouvelles sensations qui sont transmises au cerveau. Ces éléments développent les sens de bébé : l’ouïe, l’odorat, le toucher et la vue.

Il arrive aussi que bébé s’endorme paisiblement pendant ces séances. La qualité de ce sommeil contribue à augmenter de nombreuses fonctions mentales et psychiques comme la mémorisation, le langage, la régulation de l’humeur et les émotions.

 

5. Le système immunitaire de bébé est renforcé

Le nouveau-né est baigné dans un environnement non-stérile et exposé à la flore bactérienne naturelle de la mère. C’est ainsi qu’il commence à augmenter ses propres mécanismes de défense immunitaire. Cela permet de prévenir des maladies de peau que bébé pourrait contracter, comme l’eczéma.

 

6. Bébé est plus serein

Un des principaux bienfaits du peau à peau pour le nouveau-né c’est qu’il est, de façon générale, bien plus apaisé et serein. Effectivement, lorsque bébé est contre sa mère, il se souvient naturellement des sensations qu’il a connues in-utero. C’est pourquoi, il trouve une certaine forme d’assurance qu’il ne trouvera pas dans une autre forme de contact affectif.

Des études ont démontré que la pratique du peau à peau réduisait les pleurs de bébé. Les nourrissons qui sont dans un berceau pleurent environ 10 fois plus que ceux qui profitent du contact corporel de leurs parents. Un bébé arrête de pleurer, en moyenne, après 15 minutes de peau à peau.

 

7. Les parents sont aussi plus apaisés

Pour la mère comme pour le père, lors de l’exécution de cette pratique, un état d’apaisement est subitement ressenti. Cela est dû à l’augmentation de l’ocytocine, dit « l’hormone de l’amour ». Cette hormone est connue pour réduire considérablement les angoisses, créer une sensation de libération, d’euphorie et de bien-être. Ce contact physique favorise également la production d’endorphines, ces hormones sont libérées par le cerveau après un effort ou lors de situations de stress.

Papa et maman sont donc extrêmement détendus suite au peau à peau avec bébé.

 

8. Le lien enfant-parent est renforcé

L’ocytocine qui se développe lors du peau à peau vient de nouveau apporter un avantage considérable : papa et maman se sentent de plus en plus proches de leur progéniture.

Cette sensation de plénitude est un moyen pour la mère de se sentir en confiance pour prendre soin de son enfant. Le peau à peau permet également de prévenir d’un éventuel baby blues et d’une dépression post-partum. Elle aide aussi le père à mieux assumer son rôle et facilite ses interactions avec bébé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *